Romans jeunesse ( Poule Fictions et La Joie de Lire )

Cela faisait longtemps que je ne vous ai pas proposé une sélection de romans jeunesse !

Voici donc, ce matin, un article avec des lectures destinées à des enfants plus grands (dés 8 ans) :

Commençons avec

Charles 1943 de Florence Medina aux éditions Poulpe Fictions

Présentation :

 

 

1943. Charles a 12 ans et vit avec sa famille au Jardin des Plantes de Paris, où travaille son père. Cela fait déjà trois ans que l’armée allemande occupe la ville, toujours prise dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, et à force de devoir côtoyer les Allemands, Charles a appris quelques-uns de leurs secrets… notamment ceux d’un habitué du Jardin, le colonel Kruger. Alors quand l’occasion se présente d’utiliser ce qu’il sait pour aider la Résistance, le garçon n’hésite pas ! Une mission à la fois, en secret et avec l’aide de la mystérieuse Solange, Charles participe à sa hauteur au destin de son pays…

Mon avis :

J’aime beaucoup les romans historiques ( ayant fait comme étude Histoire )et je trouve important de permettre à de jeunes lecteurs de lire des fictions sur notre Histoire. J’ai choisi ce roman pour ma fille de 11 ans et demi qui ne lit quasiment que des bd’s… Mais je pense que mon 9 ans peut tout à fait le lire !

Pour ma part, quand je lis un roman historique j’aime que les faits historiques soient respectés, sinon la lecture me crispe…

Puis, avec un genre différent L’astronomie vue par trois ados de Natacha Quentin aux éditions Poulpe Fiction

Présentation :

 

Clarisse, Iéléna et Charly habitent dans des pays différents mais partagent une passion : l’astronomie. Ils sont capables de parler pendant des heures de la conquête de l’espace, des premiers pas sur la Lune, des trous noirs et des étoiles naines, le tout avec beaucoup d’enthousiasme, de clarté et d’humour. Conscients que ces notions ne sont pas évidentes pour tout le monde, les trois amis ont décidé de partager leurs connaissances dans des vidéos bien plus intéressantes que leurs cours du collège. Attachez votre ceinture, préparez-vous pour le grand décollage… le trio vous dit tout de l’Univers et de ses mystères !

Mon avis :

J’ai trouvé le concept de ce roman vraiment intéressant ! Déjà le sujet est passionnant : mettre l’astronomie à porter des plus jeunes, et pourquoi pas éveiller des vocations, notamment chez les filles !

La façon dont il s’adresse au lecteur aussi : les ados qui font des vidéos sur leur passion. C’est très à la mode chez les jeunes !

Et puis, la façon dont il est présenté est très agréable : illustré, aéré, façon documentaire.

Bref, un très chouette roman choisi pour ma 11 ans et demi mais là encore mon 9 ans peut le lire aussi !

Il existe d’autre titres dans cette collection qui s’appelle 100% bio : Einstein, Molière, Cléopâtre, Léonard de Vinci, Mozart, la mythologie grecque, les femmes de sciences et le temps des Romains !

Un autre roman, à présent Simon apprenti dragon de Christine Saba aux éditions Poulpe Fictions

Présentation :

Après des années à se comporter en parfait petit dragon, Simon a enfin reçu la médaille du mérite et peut partir en mission dans la forêt enchantée ! Accompagné de Léon, un moustique qui le suit partout, Simon doit surveiller une jeune princesse et l’empêcher de sortir de sa tour en l’absence de son père. Rien de plus facile, non ? Mais c’est sans compter le caractère intrépide et malicieux de Colette, prête à tout pour s’aventurer dans la forêt. Sorcière, trolls, chauve-souris vampiriques… Les trois amis parviendront-ils à échapper aux créatures malveillantes qui hantent le bois à la nuit tombée ? 

Mon avis :

Ma fille a déjà plusieurs titre de cette collection Nos amies les sales bêtes qu’elle a beaucoup aimé lire notamment, Bébert hamster pépère , car elle avait un hamster à l’époque. Et puis pré qu’elle aime beaucoup les animaux en général ! C’est une collection parfaite pour les enfants qui aiment les animaux, conseillé dés 8 ans !

Passons, à un autre roman, La Petite Rom de Paris de Pascal Teulade aux éditons La Joie de Lire

Présentation :

Après le succès du Petit Prince de Calais, Pascal Teulade aborde un sujet trop peu présent en littérature jeunesse : les Roms. Luludja et sa famille quittent la Roumanie pour Paris. Mais elles réalisent vite que la situation des Roms n’est pas meilleure en France. Quand leur campement est détruit par la police, Luludja doit quitter son école et ses nouveaux amis. Pour gagner un peu d’argent, ses parents lui proposent de danser sur le parvis de Notre-Dame de Paris au son du violon de son père. La fillette réussira-t-elle à suivre les pas de l’illustre Esméralda ? 

Un beau roman sur le courage et la solidarité, avec en toile de fond Notre-Dame de Paris et ses mystères.

Mon avis :

Ce roman permet d’aborder avec le jeune lecteur, un sujet de société peu aborder en littérature jeunesse : le sort des réfugiés en France.

Comment ne pas être choqué, lorsque nous allons à Paris par la vue des camps de fortune, pour ne pas dire bidonville qui sont dressés au bord des routes ? Comment est-ce encore possible au XXIéme siècle ? et dans notre pays ? cela me paraît complètement dingue à chaque fois…

J’ai trouvé le sujet très intéressant et pas seulement pour les enfants.

Les éditions La Joie de Lire ont un formidable catalogue en littérature jeunesse, j’étais donc ravie de recevoir Trois histoires de Réfugiés de Melisa Ozkul, Robin Phildius, Jonas de Clerck et Joe Sacco.

Présentation :

Dans le cadre de l’édition 2020 du FIFDH de Genève (Festival du film et forum international sur les droits humains), l’Hospice général s’est associé à l’ESBDI (École supérieure de bande dessinée et d’illustration) et à Joe Sacco, maître de la bande dessinée de reportage, pour mettre en lumière le parcours des migrants. Chacun des dix étudiants sélectionnés a donc rencontré un réfugié au centre d’hébergement collectif de Rigot à Genève (Lela et Sri), et à Fribourg (Ali). 

Les Éditions La Joie de lire ont décidé de publier trois de ces récits illustrés, chacun transposé en une bande dessinée. Une rencontre entre mots et images pour rapporter l’indicible : comment une femme et un homme sont prêts à tout pour assurer la survie de leur famille respective ou encore un jeune Afghan pour avoir le droit d’étudier. Originaires de Géorgie, du Sri Lanka ou d’Afghanistan, trois trajectoires broyées par un coup du sort, la guerre ou encore la discrimination ethnique. Et la Suisse qui n’est pas toujours la terre d’accueil que l’on croit… Un roman graphique percutant et nécessaire sur un sujet dont l’actualité reste malheureusement brûlante. Le sort des migrants est au cœur du travail de Joe Sacco qui met son immense talent au service de ce projet en illustrant la couverture.

Mon avis :

J’ai été très touchée par cette BD, par ces récits, comme à chaque fois que je lis sur ce thème.

Cette fois, les récits sont récoltés en Suisse et non en France, mais cela est transposable dans notre pays.

Je pense que si les gens lisaient ce genre livre, il y aurait nettement moins de votes pour l’extrême droite. Si les gens cherchaient à s’informer réellement, à connaître l’histoire des gens avant de leur mettre une étiquette pour les cataloguer, les charger de stéréotypes et en faire des boucs-émissaires. Peur-être qu’ils verraient l’humain avec le désespoir qui l’habite, le courage et la force dont il est capable. L’aide et l’espoir qu’il est venu chercher en quittant tout ce qui lui était le plus cher…

Et pour finir un dernier roman graphique Les trois frères noirs de Lisa Tetzner et Hannes Binder aux éditons La Joie de Lire

De 1850 à 1920, des familles tessinoises furent contraintes de vendre leurs fils comme main d’œuvre à Milan. C’est ainsi qu’arrive un jour, dans un village pauvre de la Suisse italienne, un étrange personnage qui propose d’acheter des garçons. La misère est telle que le père n’a d’autre choix. Giorgio doit quitter son Tessin natal pour l’Italie. À Milan, il découvre la grande ville. Mais aussi son affreux destin qui sera celui de tant d’autres de ses petits compatriotes : ramoneur. Ces enfants sont alors maltraités et vivent dans des conditions désastreuses. Beaucoup meurent au travail ou de malnutrition. Pour essayer de s’en sortir, ils décident de créer une association, celle des Frères noirs. La chance de fuir ce calvaire se présente à certains, mais la route du retour sera longue et dangereuse…

Les sombres illustrations d’Hannes Binder donne une force particulière à ce récit historique qui résonne avec un fait malheureusement encore d’actualité : le travail des enfants.

Mon avis :

J’ai été très touchée par le thème de cette histoire car lors d’une visite guidée que j’ai faite il y a plusieurs années, en Savoie, lors de vacances à la montagne, le guide nous a parlé de ces enfants, les ramoneurs, vendus par leurs parents, trop pauvres pour les nourrir. Ils vivaient dans les montagnes, ils partaient de chez eux sans même une paire de chaussures ou de sabots au pieds pour devenir ramoneurs.

Un très beau roman, joliment illustré qui plaira dés 9 ans.

*romans reçus offerts, merci aux éditions Poulpe Fictions et La Joie de Lire !

3 réponses à “Romans jeunesse ( Poule Fictions et La Joie de Lire )

  1. Merci pour ces idées lecture. Ma grande (et moi) avons lu le 100% bio vue par une ado sur Mozart, nous avons beaucoup aimé. Elle attend la sortie de celui sur Picasso (je crois que c’est ce mois-ci).

  2. Pingback: Nouveautés Romans jeunesse ( éditions Poulpe Fictions & La Joie de Lire & Dragon D’Or ) | Les mercredis jolis -Blog·

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s