La nuit de la fête foraine (éditions Les Fourmis rouges)

Ce matin, je vous présente un très bel ouvrage

La nuit de la fête foraine de Gideon Sterer et Mariachiara Di Giorgio aux éditions Les Fourmis Rouges

Présentation :

Que se passe-t-il la nuit, lorsque la fête foraine a fermé ses grilles ? Approchez et observez…  Les animaux de la forêt y ont pénétré en secret !

Dans le grand pré, une fête foraine s’est installée. Les animaux de la forêt observent tous ces humains qui mangent des barbes-à-papa et montent sur des chevaux de bois. À la tombée de la nuit, ours, lièvres, ratons-laveurs et sangliers pénètrent dans le parc. Ils testent la grande roue et grimpent dans les montagnes russes ! Il s’enivrent de sensations fortes et de plaisirs sucrés jusqu’au lever du jour où, un peu sonnés, ils regagnent leur clairière.

Dans la lignée de Profession crocodile, et illustré par la même talentueuse artiste Mariachiara Di Giorgio, Minuit à la fête foraine est un album tout en images, sans texte. Chaque détail est savoureux à observer, et le lecteur se plonge dans cette ambiance de fête à la fois joyeuse et poétique, le temps d’une parenthèse enchantée.

Mon avis :

Je suis tombée sous le charme de ce merveilleux album !

Je le trouve tellement poétique et doux! Les illustrations sont magnifiques et invitent à l’émerveillement de ce monde où les animaux attendent patiemment pour se faufiler sous le grillage, une fois les humains partis, pour profiter, à leur tour de la fête foraine ! Je suis archi fan des histoires où les animaux sont les personnages principaux.

On observe cela avec des yeux d’enfants : émerveillés par les lumières, le bruit , la vie ! On imagine sans peine, la musique, les rires, les cris d’excitation !

Quand j’étais petite j’aimais beaucoup aller à la fête foraine de notre village, les manèges, les auto-tamponneuse, les barbe à papa, les pommes d’amours, le tir à la carabine, la pêche aux canards… Certes c’était une fête bien modeste mais pour l’enfant que j’étais c’était la plus merveilleuse qui soit !

Alors, je dois dire que cet album éveille pour moi des sentiments d’une grande nostalgie et me touche tout particulièrement.

Vous l’aurez compris ce livre est un immense coup de cœur pour moi, et le fait qu’il n’y est pas de texte ne me dérange en rien, au contraire on peut l’observer autant que l’on veut et mettre ses propres mots sur les images.

*livre reçu en service presse, merci aux éditions Le Fourmis Rouges !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s