Journées européennes du patrimoine 2020 (Eure-et-Loir)

Pour les JEP 2020, nous sommes allés à visiter des « monuments » emblématiques de la Beauce selon moi, une ferme fortifiée et un moulin.

 

La ferme est en réalité un ancien prieuré des moines bénédictins de Marmoutiers (près de Tours), l’abbaye de Nottonville, construit au XIéme siècle. Son impressionnante grange de 16 mètres de haut et de 39 mètres de long servait à entreposer la dîme, témoigne de la richesse de ces terres. Les murs d’enceintes sont encore présent, dont une magnifique porte d’entrée qui à l’époque était la seule ouverture dans les murs. Des profondes douves de 4 mètres de profondeur protégeaient aussi le lieu. L’endroit est bien conservé mis à part la grand tour carré qui n’existe plus. Les enfants ont particulièrement apprécié la visite des sous terrains !

la charpente du XVéme siècle de la grange

en coque de bateau renversé, typique de l’Eure-et-Loir

Le moulin de Frouville-Pensier, maintenant, les garçons ont adoré cette visite! Il faut dire que c’est impressionnant de voir les grandes ailes du moulin tourner ! Et assez bruyant aussi! La visite était faite par un passionné qui a rénové pendant 50 ans ce moulin. Il s’agit d’un moulin dont seule la toiture tourne.

Saviez-vous qu’une clochette averti le meunier quand il n’y a plus de grains de blé à moudre dans la meule? En effet, le frottement de la pierre peut provoquer un incendie, c’est d’ailleurs ainsi que le moulin a brûlé au XIXéme siècle. Peut-être que le « meunier tu dors, ton moulin va trop vite » vient de là?

Les garçons très attentifs aux explications données.

le mécanisme pour la toiture tournante, actionné à la main maintenant grâce à un ingénieux système mais à l’époque il fallait atteler un cheval pour faire tourner cette toiture.

Le lit suspendu de l’apprenti meunier qui dormait au moulin.

Sur plus de 900 moulins en Beauce, seuls 9 fonctionnent encore.

Bien sûr nous sommes repartis avec nos paquets de farine !

la queue du moulin là où était attelé le cheval pour faire tourner la toiture.

Merci à ses passionnés de faire vivre ces monuments de notre patrimoine.

Notre première visite aux JPE, au château de la Bussière (45)

Notre seconde visite, à Chartres.

Notre troisième visite à la ferme du Plessis (28).

 

 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s