Éveiller nos enfants à leur spiritualité (éditions Jouvence)

Voici un ouvrage dont le thème n’est pas commun mais il n’en est pas moins très intéressant !

Éveiller nos enfants à leur spiritualité Yoga, méditation, retour à la nature… de Dominique Hubert aux éditions Jouvence

Présentation :

Les enfants et les adolescents d’aujourd’hui se sentent souvent perdus dans une société où le paraître et l’avoir sont fondamentaux, et où ils ont le sentiment de ne pas être rencontrés dans leurs besoins profonds et véritables. Tant à l’école que dans le quotidien familial, il est urgent de développer une véritable écoute et d’accueillir leurs émotions et leurs idéaux. En tant que parents ou éducateurs, aidons-les à vivre reliés, à l’intérieur d’eux-mêmes mais aussi à l’Univers ! Cet ouvrage présente un chemin de vie, une façon nouvelle d’accompagner et de former les enfants et les ados, adultes de demain, pour qu’ils apprennent à devenir eux-mêmes et à se sentir appartenir au Grand Tout. À travers des conseils, des activités (méditation, yoga, Biodanza®, arts martiaux…), mais aussi de nombreux témoignages, l’auteure nous donne les clés pour éveiller les enfants à leur spiritualité, leur permettre de grandir et de s’épanouir, pour ré-enchanter le monde !

Mon avis :

C’est un sujet peu abordé, surtout à l’école laïque et pourtant, je pense que la spiritualité est indispensable dans notre vie comme dans celle des enfants.

Dans ce livre l’autrice oeuvre pour que la spiritualité trouve une place dans l’école. Elle a dispensé elle-même des cours dans l’enseignement supérieur, étant agrégée de sciences religieuses, en Belgique.

Il s’agit donc d’un regard  sur l’enseignement en dehors de la France, dont il serait bon s’inspirer, il me semble.

Ses cours proposent de s’intéresser  au côté relationnel et à la découverte de soi : cela passe par le chant, une minute de silence et parler de  l’émotion qui nous parcours.

Je vous ai parlé dans cet article de ma pratique récente du yoga, qui me procure beaucoup de bien-être, dans cet ouvrage l’autrice évoque les bienfaits dans le chapitre 4 notamment,  de la méditation pour les enfants, elle cite le dalaï-lama (p.45) :

Si la méditation était enseignée à tous les enfants âgés de 8 ans sur la Terre, nous ferions disparaître la violence du monde, en une génération.

Vous trouverez, p.46-48, un exercice de méditation de pleine attention bénéfique pour les ados, adapté de la méthode « 4S » créée par Nathalie Bourgeois, ainsi qu’un exercice de 5 minutes de méditation dans la Nature.

Elle parle aussi de l’importance de la pratique du yoga, 10 minutes par jour, pour les enfants (p.51-55) avec un enchaînement de postures.

J’ai aussi été très intéressée par la partie éducation à la paix (p.74), dans laquelle la Communication Non Violente (CNV) est abordée, comme un outil

« La CNV invite à la responsabilité et à ‘autodiscipline. Elle donne du sens aux règles et aux demandes. Elle éduque à la citoyenneté responsable. Elle permet aussi de cocréer des solutions. »

pour aller plus loin on peut lire Les mots sont des fenêtres M.B. Rosenberg qui est dans ma PAL depuis un petit moment …

La nature a aussi une place indiscutable dans le bien-être et la spiritualité car elle fasse partie intégrante de la nature humaine. Je regrette simplement que ce passage ne soit pas plus exploré, cela m’aurait beaucoup intéressée.

« Se reconnecter à la nature, « c’est reprendre sa place exacte dans un sentiment d’appartenance très, très profond », c’est se reconnecter à sa nature première, dans laquelle tout se déroule sans effort, dans le flot serein des saisons. C’est retrouver le rythme de son être, en habitant réellement la planète à laquelle nous sommes intrinsèquement liés. C’est s’émerveiller devant la beauté et l’abondance du vivant qui s’épanouit sans cesse grâce à des collaborations étonnantes et magiques. »

 

La mise en place d’un engagement commun dans des projets altruistes concernant un environnement proche des enfants permet de créer du lien et de se connecter les uns aux autres (p.86)

« Collaborer, ensemble, pour apporter son aide à autrui ou à un projet solidaire s’avère un merveilleux moyen de créer des liens d’amitié profonde. »

 

Ce lien se crée  aussi par la célébration rituelles ou festives (p.91) :

« Il semble nécessaire d’inventer de nouveaux rituels, adaptés au monde actuel, pour accompagner les grandes étapes de la vie, (…) en leur donnant du sens et une dimension qui dépasse l’individu isolé, en l’inscrivant dans sa société et dans l’univers. »

Il me semble que cela rejoint la pédagogie Waldorf-Steiner qui fait la part belle aux rituels, avec la spirale de l’Avent par exemple, qui a une dimension religieuse très forte. J’ai pris conscience de cela en lisant Les fêtes et le petit enfant tome 1 Avent, Saint-Nicolas, Noël, Carnaval de Freya Jaffke aux éditions Triades. Dans lequel sont décrites les célébrations de ses fêtes (religieuses donc)  au jardin d’enfants en lien avec le rythme des saisons (p.10):

Si nous voulons célébrer les fêtes chrétiennes en suivant l’évolution de la nature au cours de l’année, la table des saisons devient particulièrement importante. C’est sur elle que résonne en un subtil accord ce que la nature nous offre et ce que les fêtes veulent nous dire.

La partie consacrée aux lectures inspirantes (p.88) m’a beaucoup intéressée

« Certaines lecture peuvent également amener l’être humain à élever sa conscience, de la même manière que lors des rencontres avec des témoins inspirants. C’est pourquoi je suggère de prendre bien soin du type de livres que l’on propose aux enfants de tous âges. »

Ainsi, l’autrice nous conseille la lecture de mythes qui sont des histoires sacrées qui traduisent symboliquement ce que l’Homme porte au plus profond de lui-même. Ils invitent à regarder à l’intérieur de nous même, à se poser des questions sur son origine et sur ce qu’on vit.

Et puis, bien sûr, il y a la musique !

Là encore, sa pratique a de multiples vertus, celles de « provoquer l’enthousiasme, relaxer, libérer les émotions enfouies, etc ». (p.94)

Et pour se relier aux autres, rien de telle que la chanson de groupe !

« Chanter ensemble rend heureux. Par cette voie, chacun a la possibilité de se reconnecter à sa vraie Joie, qui n’est pas un bonheur lié aux circonstances extérieures, mais la Joie paisible qui est notre essence même. » (p.98)

Un bel ouvrage à découvrir pour voir le monde autrement.

*livre reçu en service presse, merci aux éditions Jouvence!

Retrouvez mes autres articles sur les livres de la même collection Parentalité heureuse 

-J’initie mon enfant au yoga

-J’éveille mon enfant à la musique

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s