Motricité fine: le piquage

J’ai découvert le site Le petit manuel en faisant des recherches sur la broderie pour enfants.

C’est un site (il y a aussi un blog) qui regorge d’idées intéressantes et qui proposent à la vente certains produits comme l’aiguille et le tapis de piquage que j’ai acheté pour mes enfants.

Qu’est-ce que le piquage?

Le piquage est la perforation d’une feuille de papier à l’aide d’une aiguille. C’était, il y a longtemps, l’art des gens pauvres : une activité simple et appréciée, la feuille de papier et l’aiguille étant en effet à la portée de tous.

La lumière traversant les lignes et les formes créées par piquage éveille l’imaginaire. C’est une activité très gratifiante, car les travaux de piquage les plus simples évoquent la plus délicate des dentelles ou un univers onirique finement brodé.

Lorsqu’il créa les premiers jardins d’enfants en 1840, l’illustre pédagogue Friedrich Fröbel intégra le piquage au programme éducatif, au même titre que le dessin et le pliage de papier. Fröbel découvrit qu’une telle technique de bricolage créatif était très importante pour le développement de l’enfant, car elle sollicitait la motricité fine, la persévérance et la concentration.

Une fois accrochés à une fenêtre ou devant une source de lumière, les motifs piqués exercent une certaine fascination.

 

Pour réaliser cette activité il faut: une  image préimprimée, une aiguille de piquage et un tapis de piquage en feutre

(j’ai trouvé les images aussi en vente sur le site)

Placer l’image préimprimée sur le tapis en feutre et piquer le motif, toujours en suivant le tracé. Effectuer toutes les perforations les unes près des autres. Les silhouettes complexes et difficiles à découper aux ciseaux peuvent ainsi être détachées sans le moindre problème.

Cette activité est également à la portée des plus petits, le piquage étant l’étape préalable au découpage.

J’ai préparer un plateau de motricité fine sur lequel j’ai disposé les éléments (mon problème est de savoir où le mettre pour qu’il ne soit pas à la portée de Petit Doux…)

J’ai brièvement montré aux enfants comment procéder et c’est parti pour un moment de calme et de concentration!

Quand on retourne la carte le résultat est très joli!

Dans le même laps de temps donné, ma fille a pu terminer sa carte alors que mon fils non.

Je lui ai proposé de piquer le motif sur une feuille blanche.

 

Prochaine étape, broder une image!

La couture n’est vraiment pas difficile lorsque les contours ont déjà été piqués.

Pour cela j’ai acheté toujours sue ce site des cartes postales à piquer et à broder!

 

Publicités

4 réponses à “Motricité fine: le piquage

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s