H comme… hachuré

Poursuivons la création de notre abécédaire à la manière des grands artistes avec la lette H.

.Cette  fois, nous nous sommes servis d’une oeuvre de Georges Dubuffet pour l’illustrer, Autoportrait, 1966.

Et c’est dons avec des hachures que vous avons décoré notre lettre.

Pour cela, c’est tout simple, j’ai montré l’autoportrait de l’artiste à mon fils (ce jour-là ma fille était chez une copine) et je lui ai demandé ce qu’il voyait.

« des traits » « du rouge et du bleu »

J’ai donc préparé la lettre avec un feutre noir en définissant des zones: ici on fera des traits verticaux bleus, ici des traits horizontaux rouges, ici ils seront en diagonale ou bien encore on peut colorier certaines zones.

Je n’avais pas spécialement prévu de reprendre l’idée du portait en faisant des yeux et la bouche, mais comme mon fils me l’a demandé, je me suis dit que c’était une bonne idée! Mais on peut simplement créer des zones à hachurer.

Si ma fille avait été là, je l’aurai laissé faire elle-même ses zones. Mais avec mon 4 ans, j’ai pensé que ce serait un peu difficile.

Cet exercice est donc aussi l’occasion de travailler le vocabulaire des traits (hachure, vertical, horizontal) ainsi que la motricité fine et la tenue du stylo.

*inspiration de ce blog

Bonne dernière semaine de vacances!

Publicités

4 réponses à “H comme… hachuré

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s