Sortie en famille: la maison de tante Léonie Combray (28)

Je n’ai lu de Proust que les bandes dessinées de Stéphane Heuet, très bien faites d’ailleurs, elles reprennent le texte de l’auteur. J’ai beaucoup aimé cette lecture, moi qui ne connaissait pas le roman. Du coup, j’ai eu envie d’aller visiter la maison de Tante Léonie a Illiers-Combray, celle-là même où Marcel Proust y raconte ses souvenirs d’enfance.

Cette maison à été léguée par la famille à une association qui permet des visites au public.

J’ai été un peu déçue en arrivant car je m’imaginais une belle demeure bourgeoise avec un parc en guise de jardin (un peu comme dans la bd…). Et puis, j’ai appris qu’A la recherche du temps perdu n’est pas une autobiographie mais un roman inspiré des souvenirs de l’auteur donc librement adapté à la réalité!

Passé ce cap, il est tout de même émouvant de découvrir ces lieux mythiques! Un livret nous ai donné à l’entrée pour guider notre visite. Il nous propose de découvrir les pièces une à une et de nous replonger dans le roman à l’aide de citations. De nombreux meubles et objets d’époque sont présent dans la maison. J’ai été surprise par le hamam et le salon oriental de la maison que l’on doit à l’oncle Jules (mort dans le roman…). Il rapporta ces idées de ses voyages en Algérie.

Au grenier, une expo photo de la société des salons littéraire et artistique du Paris de l’époque nous permet de situer Marcel Proust à cette époque.

 

Les enfants ont beaucoup aimé la visite et se sont senti comme chez eux!

Nous avons poursuivi la visite en nous arrêtant à la boulangerie du coin. Achat de madeleines obligé!

Puis nous avons visité la jolies petite église du village (citée dans le roman). L’intérieur est surprenant avec son plafond en forme de coque de bateau entièrement peint et il reste de belles fresques murales sur certaines parois, ce qui nous donne une idée de ce qu’étaient les églises à leur début: entièrement peintes.

 

Puis nous sommes allés au pré Catalan (cité dans le roman) prendre le goûter avec les madeleines et peut être que plus tard les enfants penseront avec une douce nostalgie à ce moment!

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s