Lecture: Les ombres

Suite de mes lectures bédéphiles (puisque Chut! Les enfants lisent est en vacances), avec

Les ombresde Vincent Zabus et d’Hippolyte

51sZ3DGYoBL._

l’histoire:

« Une salle d’interrogatoire à la lumière crue. Une chaise, un bureau. C’est dans ce décor dépouillé que l’exilé n°214 voit son destin se sceller. Au terme d’un long périple, tête baissée, dos voûté, il demande l’asile. Poussé à l’aveu, il doit, pour obtenir le précieux sésame, revenir sur son passé et sur les raisons qui l’ont contraint à l’errance.

Lui et sa s ur n’avaient d’autre choix que de fuir leur terre natale mise à feu et à sang par des cavaliers sanguinaires. Effrayés et sans repères, ils ont traversé les forêts, les déserts, les villes et les mers : une véritable épopée peuplée d’êtres aussi mystérieux qu’effrayants, de l’ogre capitaliste au serpent-passeur, des sirènes trompeuses à ces ombres frémissantes et omniprésentes, comme des voix venues de l’au-delà. »
Mon avis:
Une bande dessinée bouleversante, de par son histoire bien sûr, un jeune homme est forcé de raconter son exil, de dire pourquoi il a fuit Petit Pays. On y découvre les atrocités de la guerre, la douleur et les difficultés de  fuir son pays par survie, pour rejoindre le Grand Pays, qu’il s’imagine comme un Eldorado. Un endroit où tous ses problèmes seront derrière lui. Mais, il découvre qu’après tant de souffrances, une autre bataille l’attend au Grand Pays.
Bouleversante  de par ses dessins, des aquarelles magnifiques, tellement douces, poétiques mais qui nous font trembler d’émotion. Toute l’oeuvre (je comprend pourquoi on dit que la bd est le 9 éme art)  est onirique, les ombres sont les morts qui suivent les vivants, qui sont là parce que les vivants se les rappellent à tel point qu’ils deviennent réels (les vivants ne le sont que dans la folie après de telles épreuves?)
J’ai aimé le fait que cette histoire soit à la fois une fable « Grand Pays », « Petit Pays », on ne situe pas l’histoire géographiquement, les personnages portent des masques, comme dans les tragédies antiques (l’auteur est un passionné de théâtre, il a d’ailleurs joué cette histoire en pièce avant d’en faire une bd), et à la fois tellement réelle, on se doute bien qu’il parle des pays en guerre, et des exilés qui trouvent refuge en France.
Cette bd m’a fait penser à un jeune garçon, son histoire je l’ai entendu lors d’une séance au TGI de Nanterre, nous avions organisé une sortie avec une classe, afin que les élèves assistent à différentes séances . Le jeune réfugié était jugé pour une bagarre. Il ne parlait pas français, il venait de Libye. Pour lui (et pour d’autres) la France représente les droits de l’Homme, la Terre d’accueil, d’Asile où tout était possible. Il n’est pas entré dans les détails de son aventure pour arriver jusqu’en France, mais il a raconté sa vie à Paris, dans la rue, à se battre pour survivre, pour se défendre contre les agressions dont il était victime, la solitude dans un pays qu’il ne connait pas dont il ne parle pas la langue, où il est un indésirable, un sans-papier, où il faut se cacher, où il n’a pas de droit… Et puis, sa honte face à sa famille restée au pays, la honte de dire qu’il n’y a rien pour lui en France, et ne pouvoir retourner près des siens, car ils ne comprendraient pas… Alors, il reste, il espère obtenir l’asile politique, le seul accordé aux réfugiés, les autres sont renvoyés chez eux, dans un pays en guerre, où ils seront probablement assassinés…
Alors, il a accueilli plutôt sereinement le fait d’écoper de 3 mois de prison ferme, au moins, il aurait un toit et à manger pendant ce temps…
Une bd qui nous interroge sur l’Humanité.

 

Publicités

4 réponses à “Lecture: Les ombres

  1. Cette bd semble très intéressante avec un thème profond et difficile que celui des réfugiés, pourtant à première vue, je n’aurais pas été attirée par la couverture… Jolie découverte !

  2. Elle a l’air chouette cette bd ! Du coup tu y prends goût on dirait !
    Ici même si chut les enfants lisent sont en vacances on poursuit quand même

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s