PETIT CARNET DE MAMAN: le sommeil de bébé

Je vous l’ai déjà dit Poussinou et bien mignon mais il nous en a fait voir des vertes et des pas mûres!
Depuis, sa naissance (et même un peu avant d’ailleurs puisque le dernier mois de grossesse a été pour moi synonyme d’insomnies… On dit que c’est pour préparer la future maman aux futures nuits difficiles… Pour moi, ça n’a pas loupé!), il dort peu et mal…
Je me souviens de la première nuit à la maternité, Papa Poule était resté avec moi, on s’était dit qu’on allé en baver…
C’est ce qu’on appelle avoir du nez! Parce qu’effectivement, les nuits, le sommeil et lui, ça fait 4!
Oui, je m’attendais à avoir un bébé dormeur, comme sa soeur, pour nous c’était normal!

Au départ, impossible pour lui de dormir, autrement que collé à moi, oui, j’ai bien dit « collé ». En plus, il fallait que je lui mette mon petit doigt dans la bouche pour qu’il s’endorme… J’osais à peine fermer les yeux de peur de m’endormir et de rouler sur lui… Oui, je sais c’est stupide, mais bon, c’est comme ça…
Le pédiatre de la maternité, lors de sa visite matinale, nous trouva ainsi tous les deux, je lui ai dit que je n’avais pas le choix, si je voulais un peu de repos. Et bien, contre toute attente -je m’attendais à me faire vertement disputé et à entendre la leçon sur les dangers du cododo…- il m’a encouragé à dormir ainsi avec lui, et assuré qu’il n’y avait rien d’anormal dans le fait qu’un si petit bébé ai besoin de sa maman! Ouf…
Arrivé à la maison, on a tout de même filé à la pharmacie acheté une tétine, qui nous a sauvé la mise! Même si je sais, que c’est a double tranchant… On le verra plus tard!

Donc cododo, pour nous, malgré cela bébé ne dormait jamais plus de deux heures d’affilée. C’est vrai que c’est bien pratique pour les tétées, mais beaucoup moins pour la vie de couple, puisque Papa Poule a du squatter le canapé…

source image

Après, cela, nous avons passé à l’étape supérieure, dodo dans notre chambre mais dans son berceau collé à notre lit. c’est à ce moment qu’il y a eu du mieux, il lui arrivait de dormir 4,5 heures d’affilée. On a eu de l’espoir, que les coliques se calment, qu’il oublie un peu la susu… Mais non! faux espoirs! Il nous a même fait la blague de dormir 8heures plusieurs nuits d’affilée!

A 3 mois, Papa Poule a décidé qu’il était temps qu’il dorme dans sa chambre (de moi même je n’aurai pas pris la décision, je l’aurai laissé dans notre chambre jusqu’à temps qu’il fasse ses nuits). Au début, ça était des cris et des hurlements dès qu’on le posait dans son lit, la nuit quand il se réveillé, il ne voulais voir que moi…

A 4 mois, on a commencé la diversification et le passage progressif au biberon, pensant que mon lait ne le nourrissait pas assez, sans plus de succès…
Et puis, il y a eu les poussées dentaires, des nuits atroces, plusieurs d’affilées sans sommeil ou très peu, des journées à enchainer, avec toujours peu ou pas de sieste… De la fatigue accumulée depuis des mois, pour ne pas dire de l’épuisement, se sentir au bord de la crise de nerfs, ne plus supporter les pleurs, ne plus savoir (ne plus vouloir) quoi faire pour le calmer, pour qu’il dorme. Aller chez le médecin, pour être sûre qu’il n’ai rien, et pour être rassurée sur ma capacité à être une bonne maman surtout, reprendre des forces pour continuer…

 

Mais que faire pour que cet enfant dorme!!! Il aura notre peau!
 

Tel était notre cri de désespoir, et de fatigue.

Nous avons essayé de le laisser pleurer, d’aller le voir, une fois puis deux et ne plus y aller après. ça était horrible, de l’entendre crier, et de s’endormir d’épuisement… On voyait bien que ce n’était pas la solution, et puis j’étais incapable de supporter ça… On a essayé l’homéopathie (sans réels résultats), l’ostéopathe (avec des résultats mais ponctuels), l’échappe de portage, répondre à ses besoins bien sûr, mais pouvions-nous continuer comme ça? Combien de temps, avant de saturer?

Alors, vers 6 mois, nous avons arrêté de lui donner un biberon de lait la nuit, on donnait juste de l’eau s’il réclamait quelque chose. Nous avons aussi commencé à lui mettre de la Blédine dans son bib’ matin et soir. J’ai arrêté de me lever dés que je l’entendais pleurnicher, pour qu’il apprenne petit à petit à se rendormir seul (sans la présence de maman, qui de toute façon ne doit plus de bib’!), à être moins sur le qui-vive.
Et puis, surtout, j’ai décidé que la tétine, c’était fini la journée. Comme ça, tout d’un coup. Grand bien m’en a pris, puisqu’il s’en passe très bien la journée! On lui donne juste pour la sieste et la nuit.
Je pense qu’il a apprit, soit à retrouver sa tétine seul dans son lit, soit qu’il a apprit à se rendormir sans.
Je le couche aussi dans une gigoteuse (pas trop épaisse et sans pyj’ parce qu’il fait chaud tout de même!), ça évite qu’il se mette sur le ventre et je pense qu’il se sent en sécurité dedans, comme dans un cocon.

Je ne sais pas ce qui a marché, à quoi c’est dû, mais ça y est!!!

Notre bébé fait ses nuits!!
 
 
 

On le couche vers 20heures, 20heures30 et il lui arrive de dormir jusqu’à 8heures du matin! Il lui arrive de pleurnicher la nuit mais jamais bien longtemps, il se rendort seul.
Il fait aussi la sieste l’après midi, jamais plus de 2 heures, mais quel luxe! Pouvoir compter sur un temps, sans enfant, un temps pour se reposer, faire ce qu’on a envie pendant qu’ils dorment. C’est juste essentiel dans une vie de parents! Et surtout, surtout, de savoir qu’on peut compter sur une bonne nuit de sommeil après sa journée! De pouvoir profiter un peu de sa soirée, sans avoir l’angoisse, de se dire qu’on devrait déjà être au lit à 21h, parce qu’il va se réveiller passé minuit, qu’il faudra se lever toutes les 2 heures (pour remettre la tétine ou le remettre sur le dos…) dans le meilleur des cas et plusieurs fois par heure dans le pire des cas…

Peut être que ce qui a provoqué ce changement, c’est simplement, mon envie de dire:
« Stop! je n’en peux plus, ça ne peux plus continuer comme ça! c’est ma santé, ma vie de couple, notre vie de famille qui est en jeu. » ?
La pression avec la reprise du travail, savoir que je ne supporterai pas la fatigue de ces nuits-là et devoir travailler et m’occuper des enfants? Ou bien était-il prêt tout simplement?
Je ne sais pas.

Toujours est-il qu’il dort! et que ça lui fait du bien aussi! Je le trouve plus calme la journée, plus souriant, plus indépendant!
Et à nous, ça nous fait un bien fou!! Un bébé qui dort, que c’est agréable!

Donc, pas de conseils à donner, chaque enfant est différent, faites-vous confiance, n’écoutez pas les conseils qui ne vous plaisent pas, ayez de la patience aussi…
Je conseillerai juste la lecture de ce livre Les étapes majeures de l’enfance de Françoise Dolto, plein de bon sens, un véritable livre utile pour les parents, qui peut se consulter selon vos besoins, les difficultés rencontrées. A compléter avec Les chemins de l’éducation.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s