LECTURE: Théa pour l’éternité, Florence Hinckel

J’ai l’impression que je n’avais pas lu de livre depuis 1 siècle! Enfin, cela remonte à la naissance de Poussinou soit un peu plus de 4 mois, soit une éternité! J’avais du mal d’une part à trouver du temps pour me plonger dans un livre et d’autre part, j’avais du mal tout court m’intéresser à une histoire! Rien ne me plaisait, et puis j’étais trop fatiguée le soir pour lire! Le petit homme me laissant trop peu de temps pour dormir, je ne pouvais « gâcher » ses précieuses heures de sommeil! Et pourtant, cela me manque cruellement de trouver un bon bouquin! Je ne conçois pas la vie sans lire! Donc si vous avez des idées à me soumettre, je vous écoute!
En une semaine j’ai lu deux romans de littérature jeunesse! Un exploit! Car rappelons que le petit ne fais toujours pas ses nuits!!
Le premier dont je parlerai aujourd’hui, est Théa pour l’éternité. Ce roman fait parti d’une sélection pour un prix littéraire destiné aux collégiens et aux lycéens (secondes).

Résumé:

Théa est secrètement amoureuse de Théo, son meilleur ami d’enfance, qui lui préfère la pom-pom girl du lycée. Théa vit seule avec sa mère, une ancienne présentatrice de télévision obnubilée par le souci de paraître jeune. Théa a l’impression que le temps passe trop vite et que les promesses de l’enfance sont déjà loin. Alors, quand le professeur Jones lui propose d’être le plus jeune cobaye d’un programme visant à stopper le vieillissement, Théa décide de saisir cette chance. Le destin hors normes d’une héroïne qui a franchi la limite interdite. Un roman déroutant d’une évidente actualité.

Mon avis:

J’aime de plus en plus les romans futuristes, de sciences-fiction, c’est un genre qui m’attire alors qu’avant pas du tout! Je pense que je vais me mettre à lire les classiques du genre, comme 1984.
Ce roman réuni tout les ingrédients du succès: une lycéenne, un lycéen, un lycée (la période de notre vie qui nous rend le plus nostalgique?), une histoire d’amour, une intrigue innovante sur une fond de vérité scientifique.
Donc vous l’aurez compris cette jeune Théa a 16 ans, et un scientifique lui propose d’être le cobaye d’une étrange expérience: arrêter le vieillissement! Parce que tout un tas de choses s’enchainent dans sa vie, Théa accepte. Après l’euphorie du moment, petit à petit Théa va comprendre que finalement avoir l’aspect de ses 16 ans toute sa vie n’est peut-être pas une chance et que les choses ne sont pas touours ce qu’on croit…

Ce roman est très bien écrit, je découvre l’auteure, l’intrigue est bien menée, l’écriture fluide, l’histoire crédible. Il semble d’ailleurs que l’auteure ai fait des recherches sur le sujet de « l’arrêt du vieillissement », qui n’est pas si utopique que cela. A travers ce roman sont soulevée de multiples questions: l’éthique dans les recherches scientifiques: peut-on tout se permettre sous couvert de faire avancer la science? La place des personnes âgés dans nos sociétés occidentales, l’apparence physique, le Beau, la parenté, l’adolescence… Et puis surtout, la question n’est plus: l’immortalité est-elle possible pour les Hommes, mais est-elle souhaitable? Qu’engendrait-elle?

Un roman et une auteure à découvrir, lecture très rapide mais avec des enfants en bas âge dans les pattes!
🙂

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s