PETIT CARNET DE MAMAN: première semaine d’allaitement

J’ai décidé très tôt d’allaiter mon bébé.
Ce fut donc tout naturellement qu’à sa naissance, en salle d’accouchement, lors du peau à peau, je le mis au sein. Au début il n’en voulu pas, il pleurait beaucoup… J’étais un peu déçue et décontenancée car Poussinette l’avait pris tout de suite. Et puis il a réussi à l’attraper pour ne plus la lâcher!
Ainsi, commence l’aventure de mon 2éme allaitement.

J’avais beau être préparé et savoir plus ou moins à quoi m’attendre, j’ai tout de même vécue cette première semaine d’allaitement assez difficilement.

Les 2 premiers jours, pour permettre la montée de lait, il faut mettre bébé au sein à la demande, au début ça va, mais rapidement, les bouts de sein sont mis à rude épreuve, même si l’auxiliaire  puéricultrice m’a montré comment le mettre en bonne position (de la madone) pour éviter les crevasses… J’en ai eu tout de même.
Le jour cela se passait plutôt bien, mais cela devenait compliqué la nuit… Il me fallait voir bébé au sein en permanence, sinon il pleurait. Je me faisait donc du soucis: mange t-il à sa faim? Dans mon stress, j’ai confié 2 nuits mon bébé à la pouponnière afin de pouvoir me reposer un peu, les auxiliaires me le ramené pour les tétées. Je leur ai même demandé de compléter les tétées si vraiment il pleurait.

Avec le 3éme jour arrive la montée de lait, sein tendu à l’extrême, près à exploser, douloureux…
Soulagement que le lait soit arrivé, mais la douleur à la tétée est telle que j’ai du mal à mettre mon bébé au sein. C’est aussi le jour où je suis rentrée à la maison, sur ma demande, car il me tardais de retrouver ma fille, mon mari, ma maison. Ce ne fut peut être pas une brillante idée…

Le soir mes seins étaient tellement douloureux et tendus que je craignais l’engorgement.
La nuit a été très difficile,  bébé n’a presque pas dormi jusqu’à 4 heures du matin, je l’ai eu au sein en permanence et la douleur était de plus en plus insupportable.
J’ai craqué, pleurait de douleur, j’étais prête à mettre un terme à mon allaitement… La mort dans l’âme, avec beaucoup de culpabilité mais incapable d’aller plus loin.
Heureusement, Papa Poule a été formidable, il a pris le relais, en donnant un complément à bébé (même s’il n’a pas pris grand chose) et en me laissant me reposer.

4éme jour.
La sage femme passe à 9 heures, je n’ai dormi que 2 heures, je suis à bout, à cause de la fatigue et désespérée de ne pouvoir allaiter mon enfant.

Astuces pour soulager les douleurs liées à la montée de lait:

Elle est très douce, et à l’habitude de ce genre de situation, elle me rassure, me montre comment masser mes seins pour soulager la montée de lait et évacuer le lait.
Elle me montre aussi des astuces, comme mettre le bout de sein dans un verre d’eau chaude, ce qui permet aussi d’évacuer le lait en douceur.
Mais aussi faire des cataplasme d’argile, laisser sécher et rincer sous la douche à l’eau chaude.
Utiliser un tire lait électrique plutôt qu’un tire lait manuel, moins douloureux, mais attention le trie lait stimule la production de lait, à utiliser donc en ultime remède pour soulager les seins, le soir par exemple, et ne pas hésiter à conserver le lait, il se congèle très bien.
Il existe aussi de l’homéopathie pour faciliter l’évacuation du lait dans les canaux, voici ce qu’elle m’a prescrit (prendre 3 granules 3 fois par jour):

Et surtout, elle m’a montré comment mettre bébé au sein dans une position différente afin de me soulager (on peut également avant la tétée masser son sein, et amorcer l’évacuation du lait en presser l’aréole), la position football.

Cette position permet de guider bébé afin qu’il ouvre bien grand la bouche pour prendre correctement le sein. Il doit poser ses lèvres sur l’aréole et non prendre uniquement le téton (ce qui est douloureux, même si au bout de quelques temps il devient insensible). Il ne faut pas hésiter à varier les positions afin que bébé sollicite différents canaux pour bien vider le sein.
différentes positions pour l’allaitement

Mon meilleur ami fut aussi le baume Mustela , à appliquer après chaque tétée, cela soulage.

Et puis, mon 2éme meilleur ami est la tétine! On lui donne après la tétée, il tète en moyenne 20 minutes voir plus et parfois la prends en 2 fois. Et pour preuve qu’il a bien mangé, il a le hoquet après!
La tétine l’apaise et lui permet de s’endormir. Les bébés ont un besoin de succion important et pour préserver mes seins des crevasses (et me permettre de dormir), je préfère lui donner la tétine! Cela permet aussi d’avoir un rythme régulier pour les tétées, supprimer les tétées câlins au final. Chose que je ne faisais pas pour Poussinette, dés qu’elle pleurait je lui proposait le sein et ce jusqu’à ce qu’elle n’en veuille plus, je pouvais donc l’avoir des heures au sein! Mais pour un deuxième c’est tout de même plus difficile, il me faut avoir du temps pour ma fille également.
Avec la tétine, tout le monde est content!
Je n’ai pas eu besoin de complémenter bébé, et je commence enfin, à profiter de mon allaitement, à ne plus avoir mal en donnant le sein.
Le 5éme jour, mes seins ont retrouvés une taille normale, ils sont beaucoup moins douloureux, ne sont plus tendus en permanence, quand bébé a faim et qu’il va se réveiller je sens un petit « chatouillis » au bout du sein et la nuit je me réveille toujours avant bébé, on est sur la même longueur d’onde!
C’est assez magique!
Première semaine, intense et riche en émotions, je remercie mon mari qui a été d’un grand soutien et ma chère Annie qui a tant fait pour me soulager de toutes les tâches du quotidien, mais aussi en s’occupant d’Inès. Je crois bien que sans cette aide j’aurais baisser les bras.

 

Publicités

4 réponses à “PETIT CARNET DE MAMAN: première semaine d’allaitement

  1. Bonjour, c'est mon premier commentaire mais je suis une lectrice « fidèle » !
    J'ai eu la même histoire de 2ème allaitement plus laborieux que le premier et je me suis vraiment reconnue dans ce post… J'ai pris note de l'intérêt de faire passer la sage-femme même si on est déjà « expérimentée », de savoir laisser le BB chez les puéricultrices, et des petits « trucs » comme le verre d'eau et l'argile !! Je les mets de côté pour la prochaine fois…
    Et puis, Chouchou et Mandchou, j'ai testé 2 fois et c'est une excellente adresse, les finitions sont parfaites !

  2. merci pour votre message Valérie, et je suis ravie d'avoir une fidèle lectrice 🙂 cela fait toujours très plaisir!
    oui ces petites astuces sont très utiles! je suis bien contente d'avoir vu cette sage femme!
    à bientôt!

  3. Maman Griotte aime beaucoup partager les aventures de maman Poule, sans doute parce que leur quotidien se ressemble un peu… Merci pour ce long post qui concerne votre allaitement ; ces journées de doute, de douleur, de chagrin aussi et de fatigue remontent pour moi à bientôt 6 mois. C'est certainement les propos de cette infirmière à la maternité qui m'ont permis de persévérer et de réussir un allaitement maternel exclusif jusqu'à aujourd’hui : « dans 15 jours, ce sera bon, vous ne souffrirez plus parce que la peau « se sera faite » ». Cela a été le cas!La crème Lansinoh soulage beaucoup des crevasses aussi!
    En tout cas, savourez tous ces beaux moments avec vos deux petits ; le papa a l'air d'être super aussi, et à très bientôt sur votre blog que j'aime beaucoup lire!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s