PETIT CARNET DE MAMAN (enceinte): brèves de fin de grossesse

Je touche au but, comme on dit.

Certaines trépignent d’impatience, pas moi (pourtant, je devrais, ça signifie la fin d’une courbe de poids exponentielle!)
Pas parce que je n’ai pas envie de voir mon bébé « en vrai », plutôt parce que j’ai la trouille…

Je suis déjà nostalgique du temps passé, 9 mois passés au chaud sous MON nombril, c’est pas rien quand même… Et dire que c’est bientôt fini… Que c’était peut-être (pour Papa Poule ça ne fait pas de doutes) la dernière fois que ça m’arrive!

39SA, ce n’est plus qu’une question de jours maintenant. Je n’arrête pas de me dire, « Tiens, c’est peut-être notre dernier soir, à table tous les 3 », « c’est peut-être ma dernière nuit à la maison avant d’y revenir avec un petit être de 3 kg dans les bras », « notre dernière sortie en famille à 3 » ou « nos derniers moments de tranquillité… » (mais d’où me viennent ces horribles pensées?…)

Comme-ci c’était l’Apocalypse qui allait se produire!
Parfois, je déconne grave, quand même, avec mes angoisses et mon stress! 

Et je saoule Papa Poule aussi, il ne le dit pas, bien sûr (il ne voudrait pas déclencher de cataclysme…), mais au fond, je le sais bien… C’est vrai, c’est chiant une bonne femme bourrée d’hormones, ça peut chialer d’un rien, comme ça, parce qu’on a pas dit le bon mot, au bon moment…
Je comprends.
Je te pardonne, même.

Et puis, comme je passe tout mon temps à la maison, forcément, j’ai le temps d’y penser, peut-être même trop, à cette arrivée prochaine de bébé (qui d’ailleurs n’a toujours pas de prénom, il faudrait qu’on se bouge les fesses quand même!).
Et comme-ci les journées ne suffisaient pas, j’y pense aussi la nuit.
Ah! les insomnies de fin de grossesse, c’est pour compenser tout le sommeil emmagasiné au premier trimestre? Ou pour me préparer à mes futures nuits hachées, toutes les 3 heures, au mieux et toutes les heures en période de pic de croissance?…
Et quand j’arrive à dormir, je cauchemarde! 
Ah! vivement les ocytocines de l’allaitement, que je dorme comme un loir!

Je pense, à l’accouchement. A la douleur des contractions… A la peur de ne pas y arriver…
Je me fais des scénarios catastrophes, le pire, c’est que l’anesthésiste refuse de me poser la péri (mais comment elles faisaient avant?!) parce qu’« on a plus le temps »!
J’t’en foutrai moi, des « on a plus le temps! ». 
Pour mon premier accouchement, elle a agit en moins de 5 minutes! Alors! M. Je sais tout?! 

Je me demande surtout,  comment va se passer la rencontre entre mes deux bébés… Ma Poussinette qui va devenir grande soeur, elle va devoir apprendre à partager SON papa et SA maman alors qu’elle n’a rien demandé… Et être 3 nuits loin d’elle, ce n’est jamais arrivé, elle me manque déjà…

Je me demande, si j’aimerai autant ce nouveau bébé que ma première? Parce que toutes les premières fois sont inoubliables, magiques, gravées à jamais… Parceque ce que je vais vivre, je l’ai déjà vécu avec Poussinette… Parce qu’elle est si mignonne, si parfaite (je parle sous emprise des hormones qui me rendent dégoulinante d’amour!), je me demande si on aura aussi bien réussi le modèle 2…
Je me dis qu’on est fou d’avoir remis ça! Au moment, où Poussinette devient indépendante et autonome!
Plus de couches, plus de réveils nocturnes, plus de hurlements dés que je disparaît du champ de vision de bébé, plus de bébé à ne pas lâcher des yeux parcequ’il va forcément toucher à ce qu’il ne faut pas… Plus de petits pots à préparer soigneusement et plus de bobos à soigner suite aux multiples chutes dues à l’apprentissage de la marche…
Pourquoi? mais pourquoi?…

Et puis, je pense, à notre première rencontre avec ce petit être tout chaud et un peu visqueux aussi, avec un peu de sang dans les cheveux, c’est vrai, mais on s’en fout royalement! Parce que c’est le plus beau de la Terre! On est déjà in love...
A l’émotion, à cette impression d’être en dehors du temps…
D’oublier tout ce qui vient de se passer.

Être heureux.

Alors, ça va mieux…

 

Publicités

3 réponses à “PETIT CARNET DE MAMAN (enceinte): brèves de fin de grossesse

  1. oh, j'ai vécu la même chose pour ma deuxième grossesse. La dernière (selon mon marie surtout, moi j'ai encore un peu d'espoir et l'envie d'une troisième grossesse. Les questions sur la vie à 4, va-t-on tenir le coup, les caprices/régressions/sentiment d'abandon du grand dont tout le monde nous rabâche les oreilles ! Bref, beaucoup de peur et de questions. Et au final, tout roule ! Alors bon courage pour ces derniers instants de ta grossesse. Tout va bien se passer.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s